« Il y a différent type de défaite » Germain Castano

Germain Castano, entraîneur du SOMB :
« Il y a différentes défaites. Là, nous n’avons encaissé que 68 points. C’est donc une satisfaction par rapport au travail défensif fourni par l’équipe. Après, on a eu des soucis d’efficacité en attaque. Cela nous a pénalisés, sur différents petits détails, comme les trois points d’Ignerski au buzzer juste avant la pause ou celui offert à Ely en fin de troisième quart.
Je pense qu’on les a beaucoup gêné avec notre zone. J’espère que sur ce que l’on a produit en défense au Mans, nous allons pouvoir nous appuyer là-dessus pour nos prochains matchs. »
Malgré tout c’est quand même compliqué quand tu tournes à 7 joueurs d’espérer aller l’emporter à l’extérieur…. Nous avons été très courageux mais à un moment donné tu pêches logiquement par manque de fraîcheur en fin de match. »

Stephen Brun, co-capitaine du SOMB :
« C’est une satisfaction de jouer un vrai match de basket cohérent en Pro A, mais quand tu accuses sept défaites, et désormais huit, tu ne peux te contenter d’une telle satisfaction. Il faut gagner des matchs pour se sauver. On a compliqué la vie de l’équipe du Mans. On perd notre meneur au début de la 2e mi-temps, on joue avec un poste 5 à une jambe. On a beaucoup de regrets avec le tir à 3 points encaissé à la fin de la 1ère mi-temps et la faute stupide plus tard qui donne 3 lancers francs. Et moi, de mon côté, je fais aussi quelques erreurs aussi…
On a joué une équipe du Mans un peu fragile mais on a encore perdu.»

Erman Kunter, entraîneur du MSB :
« Ce soir, c’est une victoire, mais on a des doutes avec le problème lié à la vitesse du jeu. Certains pensent qu’il s’agit d’un jeu d’échec mais pourtant il s’agit bien du basket, sport qui n’est pas toujours académique.
On a des difficultés mais je suis quand même content par cette victoire. Défensivement, nous n’étions pas trop mal. La preuve, on contient à 61 points une équipe qui avait l’habitude de marquer beaucoup plus. Après, je ne peux pas en dire autant de notre jeu d’attaque. Nous n’arrivons à faire le transfert, à être efficace en contre-attaque, à mettre de la vitesse. »
Je ne suis donc pas satisfait par ce que l’on montre. Les côtés positifs ce sont les 61 points encaissés et la montée en puissance de Rodrigue Beaubois.

Antoine Eïto, meneur de jeu du MSB :
« C’est une victoire ! C’était compliqué. On ne va pas cracher dessus. C’est dans la lignée de ce que l’on a produit à Biella (défaite 82-64 le jeudi en Eurochallenge). On a du mal contre des équipes qui ont un jeu atypique. »

Les stats côté Boulonnais :
Capture d’écran 2014-11-24 à 10.00.35

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *