« Je pense pouvoir continuer à jouer encore 7-8 ans ! » T. Gipson

Vous ne le savez pas ou en doutez peut-être mais le SOMB possède cette saison dans ses rangs un des joueurs étrangers les plus connus et les plus performants (MVP – All Star) en France ces dernières saisons.
À 36 ans, Sergerio « Teddy »* Gipson est un leader par l’exemple pour ses coéquipiers par son professionnalisme. Entretien avec notre joueur américain.

Teddy, tu viens de battre ton record de points en France (30pts dans la victoire face à Charleville-Mézières) ! À 36 ans et après 5 saisons passés en France. Quel est ton secret ?!

« (Rires) Rien de spécial. Je travaille beaucoup, je fais toujours des séances supplémentaires avant et après l’entraînement. Il s’agit de se construire une confiance. Ce n’est malgré tout pas mon record en professionnel (En effet, Teddy a marqué 37pts avec Amsterdam en 2008). J’ai certes 36 ans mais je reste tout autant passionné de ce jeu que je l’étais à l’âge de 16ans. Et cela explique pourquoi je peux encore jouer au haut niveau, c’est cette passion pour le jeu qui n’a pas changé. Je continue à travailler dur tous les jours car c’est selon moi le seul moyen de durer dans ce milieu. »

Où puises-tu encore la motivation ?

« Ma motivation reste la même : qu’importe où et contre qui je joue, quand les gens me voient jouer, je veux qu’ils me voient jouer dur. Je veux toujours être le meilleur et cela a toujours été ma motivation première. Même quand j’étais petit. Dès que je rentre sur un terrain je veux être le meilleur.
Je veux continuer à gagner des titres aussi !
Enfin j’ai aussi un fils, qui aime le basketball, et c’est une motivation de savoir qu’il regarde ce que Papa fait et que je vois qu’il veut faire la même chose. Je veux être un leader pour lui, lui montrer le chemin. »

Jusque quel âge vas-tu continuer à jouer au basket ? (Teddy est le joueur passant le plus de minutes sur le terrain côté SOMB, 29minutes/match)

« C’est une bonne question. Je ne sais vraiment pas. Je continue à aimer ce jeu plus que tout. Je pense qu’un jour je me réveillerais et déciderais d’arrêter. Physiquement je pense pouvoir continuer encore environ 7-8 ans ! Je me sens bien, mes jambes sont ok, mon corps est en bonne forme. Tant que j’aurais cette passion je continuerais, et cela, sauf si mon corps me l’interdit et/ou que je suis fatigué mentalement. »

Réfléchis-tu déjà à ton futur malgré tout ?

« Oui, bien sûr. Après ma carrière de joueur professionnel j’aimerais devenir entraîneur, c’est ce que je veux. Aux US (collège, high school) ou en Europe, cela dépendra des opportunités.
Mais dans tous les cas je resterais proche du basket. »

Tu aimes la France ?

« Oui, j’aime la France. J’ai choisi de revenir après avoir été joué en Bosnie parce que j’aime ce pays. Le style de jeu me convient, cela joue vite, il y a beaucoup de bons meneurs de jeu. Mais j’aime surtout le pays parce que les gens sont cool avec moi. J’espère finir ma carrière en France mais je ne sais pas quand et si cela sera dans ce pays. »

Pourquoi ne parles-tu pas le Français ?

« C’est une bonne question. Je ne sais pas, beaucoup de mes coéquipiers avec qui j’évoluais étaient plus a meme de parler anglais, c’est plus facile de se parler comme cela. Nous ne sommes pas obligés d’apprendre quand les autres parlent ta langue. Et puis on n’apprend pas comme cela, il faut prendre des cours ! Apprendre le Français c’est une chose que j’ai toujours voulu faire mais quand tu veux devenir un bon joueur comme je le suis, il faut passer beaucoup de temps à bosser sur son jeu. C’est dur de trouver des moments pour s’asseoir et apprendre une autre langue. »

Qu’est-ce que tu aimes en France ?

« J’aime les gens. C’est peut-être un cliché mais ici les gens sont très polis, même si tu ne les connais pas ils te disent toujours bonjour et cela n’a rien à voir avec le fait que je suis basketteur. 
Quand tu sens que gens sont gentils, souriants, tu te sens bien et c’est plus facile de vivre.»

Quels conseils donnerais-tu à un jeune qui veut devenir basketteur ?

« Travaille ! Comme pour tout, si tu veux être bon la seule chose à faire de se concentrer dans le travail, les efforts, l’énergie et le temps. Il faut consacrer sa vie à cela. Si vous mettez le temps et le travail, le ciel est la limite. Qu’importe ce que tu fais, si tu travailles dur, tu deviendras très bon. C’est la clef du succès et cela pas juste dans le basket mais juste aussi dans la vie»

Parlons un peu du SOMB. Personne ne s’attendait à une telle saison…bien que celle-ci soit encore longue !

« Les attentes sont justes des attentes. C’est difficile de prévoir en début de saison ce que l’on va faire tant que l’équipe n’a pas joué ensemble. On ne peut pas savoir dans quelle direction elle va. On espérait que l’équipe joue bien ensemble mais ce n’est pas ce qui s’est passée et nous sommes aujourd’hui dans cette situation. Mais on travaille dur. Tout le monde essaye de trouver le chemin et de se battre pour cette saison. Nous devons continuer de la sorte pour avoir des succès. Ensuite je dirais que l’on a été malheureux sur certaines rencontres… Nous avons perdu 4 matchs de peu ou encore des matchs qui pouvaient basculer dans notre sens… Mais voilà où nous en sommes aujourd’hui. Si nous les avions gagnés…C’est une part du sport ! Parfois vous avez des bonnes surprises, parfois des mauvaises.
L’équipe garde la bonne attitude, nous n’avons pas lâché et nous ne lâcherons pas.. »

Tu tournes à 12.9pts de moyenne par match. Es-tu satisfait de ta première partie de saison ?

« Non, je ne suis pas satisfait. Les points ne sont pas les plus importants. Dans ma carrière j’ai souvent gagné et c’est cela le plus important. Gagner est le plus important. Il faut trouver des solutions et garder cette équipe a flot. Je pense que l’on peut encore faire les playoffs et chaque jour on travaille pour cela. Moi le premier. Je fais du mieux que je peux pour aider l’équipe. »

*Si tout le monde l’appelle Teddy, cela n’est en réalité qu’un surnom venant de sa mère en référence à l’ourson Ted.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *