« Je suis aussi là pour amener de la confiance à ce groupe » Kevin Joss Rauze

Nous sommes allés à la rencontre de notre nouvel arrière français, Kevin Joss Rauze, qui a joué sa première rencontre sous les couleurs somiste ce mardi !
Interview pour en savoir plus sur « KJR »

Kevin, comment te présenterais-tu en tant que joueur ?
« Je suis avant tout un joueur défensif capable d’apporter offensivement. »

Et l’homme ?
« Je suis quelqu’un de franc et d’honnête, à vous de me dire si ce sont des qualités ou des défauts…
Je suis aussi quelqu’un de moqueur qui a toujours le sourire, j’aime bien faire mon boulot dans la bonne humeur ! »

Que t’inspires ton arrivée ici au SOMB?
« C’est un bon feeling car, pour l’instant, dans cette salle de Damrémont, je n’avais eu que des mauvais souvenirs. Je n’avais été qu’adversaire et j’ai uniquement des souvenirs de défaites, souvent assez lourde même…
Je suis super content d’être là car j’ai vraiment l’impression de pouvoir aider cette équipe, c’est exactement ce que j’attendais, exactement le cadre que j’espérais. »

Quelle image avais-tu du SOMB ?
Elle a toujours été positive !
« Je dirais 3 mots : « Travail » puisque la saison de la montée du club on voulait nous aussi accéder à la Pro A et j’étais au première loge pour constater le travail accompli.
« Liberté » puisque chaque année j’ai l’impression qu’il y a un jeu très libre , que cela fonctionne ou non.
Et « Sérieux » parce que maintenant c’est un club reconnu et ils ont accéder en Pro A par leurs résultats…pas comme d’autres clubs… »

L’équipe actuelle…Tu connaissais déjà certains joueurs?
« Je connais Ferdi (Prénom)…un mauvais gars (rires) ! On a joué que 6 mois ensemble à Dijon la saison passée mais c’est comme-ci on avait passé 3 saisons ensemble. En Pro A c’était déjà difficile de l’arrêter donc en Pro B…
Xavier Corosine aussi ! Et je n’ai pas de très bons souvenirs de lui, c’est une tache difficile de défendre sur Xavier…le lendemain tu es fatigué !
Les petits de l’ASVEL (Biog et Rozenfeld) je connais aussi bien évidemment.
Après pour les Américains de l’équipe ils donnent l’impression de prendre, comme leurs coéquipiers, beaucoup de plaisir !
Je ressens vraiment une volonté chez chacun de faire son boulot, sans vouloir forcément prendre la place de l’autre. C’est sain. »

Tu arrives dans un moment où le club est moins bien, où il y a beaucoup de fatigue…Ton arrivée va avoir avoir au moins le mérite d’apporter de la fraîcheur !
« Oui je suis dedans tout de suite !
Un petit coup de mou comme cela toutes les équipes le vivent une fois dans la saison…Je peux aussi apporter de la confiance à ce groupe, leur faire prendre conscience de ce qu’ils ont fait depuis 17 matchs ! Chaque club connaît cela, le but est que ce coup de mou dure le moins longtemps possible. »

Qu’est ce que cela t’inspires de revenir en Pro B ?
« Avec toute franchise, c’est très bien. J’ai vu ce que t’étais la Pro A et je ne dis pas que cela ne me correspond pas mais ce n’est pas ce que j’attendais.
De redescendre en Pro B, de prendre du plaisir cela me va très bien. Le plaisir de jouer au basket, de travailler et cela dans la bonne humeur c’est parfait. En Pro A, on se prend beaucoup trop la tête. »

KJR

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *