« Je suis heureux de ce choix que j’ai fait » JBAM

4 Lettres qui sonnent aussi fortes dans le paysage du basket Français que sa carrière impose désormais le respect. « JBAM » a rejoint cet été le SOMB avec une ambition toujours aussi débordante. Confidences avec lui à l’approche du premier grand bal*.

« – Michel, comment te sens-tu après cette période de préparation ?

Honnêtement je me sens bien ! Je ne suis peut-être pas à 100% parce que la préparation a été intense mais on sait que l’on doit passer par là pour être prêt pour le début du championnat.

– Nous terminons 1er de notre poule en Leaders Cup. C’est une belle performance non ?

Oui, je suis agréablement surpris. On sait tous que la DisneyLand Paris Leaders Cup ne peut pas vraiment être un objectif pour qui que ce soit mais des victoires restent des victoires. Le coach avait décidé d’utiliser ce début de compétition comme un tournoi de préparation mais nous sommes des compétiteurs et dans ce mini championnat nous avions envie de finir le plus haut possible : l’objectif est atteint avec ces 1/4 de finale. Malgré tout cette date du 15 Octobre marque le vrai début des choses sérieuses.

– Pourquoi as-tu fait ce choix de venir à Boulogne ?

Cela fait 1 mois et demi que je fais partie du club et je peux d’ores et déjà dire que je suis heureux de ce choix que j’ai fait. J’ai déjà derrière moi une longue carrière, j’ai connu pas mal de choses et cela fait 2 ans que je n’avais pas ce plaisir de jouer sur le terrain. L’intérêt du SOMB pour moi ne pas laissé insensible car il y a ici un vrai projet concret, de l’ambition et, par le fait aussi que j’ai un contrat de 2 ans, je suis encore plus impliqué. J’ai déjà accepté ce type de challenge lorsque je portais les couleurs du Paris-Levallois et j’avais fait partie de l’effectif qui remontait en Pro A. J’espère relever une nouvelle fois ce pari maintenant ou à l’issue de la saison prochaine. Il ne faut de toute façon pas se voiler la face : l’objectif du club est de remonter en Pro A dans un futur très proche. Cela ne va pas être facile car la Pro B est un très bon championnat mais, vu comment l’effectif a été construit encore cette année, le club met toutes les chances de son côté pour retrouver l’élite.

– Quel regard portes-tu justement sur l’équipe cette année ?

C’est un effectif avec des qualités défensives qui n’existaient pas les saisons précédentes. Cela ne veut pas dire qu’il y a moins de talent offensif mais cette année nous serons en place défensivement. Et puis le talent ne fait pas tout, il faut que la mayonnaise prenne, l’alchimie du groupe se créée. Pour l’instant on s’entend très bien sur le terrain et en dehors. Mais il n’y a qu’une vérité, celle du parquet avec les résultats. Chaque match est important et il ne faudra rien lâcher. J’ai hâte de voir la capacité de réaction de cette équipe dans les moments difficiles. Quand on a des difficultés en attaque on sait que l’on va pouvoir compter au moins sur un écrin défensif intéressant. Les dirigeants sont partis dans cette idée.

– Peux-tu nous dire quelques mots sur ton coéquipier à l’intérieur, Grismay Paumier. Il est lui aussi impressionnant sur cette pré-saison. On ne le connaissait pas forcément !

Oui et non car il était déjà en Pro B la saison passée du côté de Saint-Chamond. C’est bien d’avoir comme ça un joueur qui peut exploser. Je suis d’accord avec toi, notre raquette, cela va être du costaud. Nous formerons l’une des meilleures doublettes au poste 5 de Pro B par notre densité physique. C’est bien, on a une belle concurrence, toujours saine, à l’entraînement, on aime se défier et une équipe a besoin de joueurs de devoir sur le terrain, des hommes de l’ombre. Sans ça une équipe n’a pas de stabilité. Ce mix entre les joueurs fougueux et les plus anciens qui apportent leurs expériences est essentiel.

– Comment te sens-tu sens à Boulogne-sur-Mer ? On te voit très proche des supporters !

Cela se passe très bien ! Et je suis content que les gens découvrent un autre aspect de ma personnalité qu’ils ne connaissent pas. Ils ne connaissent que le guerrier sur le terrain. Je montre que je ne suis pas du tout le même en dehors. J’aime aller vers les supporters c’est vrai, je suis quelqu’un de très simple, qui ne se prend pas la tête et qui aime aussi avoir le ressenti des supporters, parfois certains voient des choses que nous ne voyons pas. Ils nous le rendent tellement bien à venir nous supporter que la moindre des choses c’est de leur rendre la pareille en allant les côtoyer après les matchs.

– Dernier mot : que peut-on te souhaiter pour cette saison et un message à passer aux supporters peut-être ?

Nous souhaiter que l’on fasse la meilleure saison possible… !!! L’équipe est là, elle n’attend que vous, que vous soyez là pour nous supporter… !!! Sachez que l’on va donner le maximum sur le terrain pour vous donner envie de venir chaque samedi. On fera tout pour vous donner du plaisir sur le terrain et en dehors. »

14519693_1864120923823383_7389385291477354773_n

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *