« Nous ne lâcherons pas ! »

Olivier Bourgain, manager général du S.O.M Boulogne fait le point avec nous sur l’actualité et la période compliquée que traverse actuellement le club.
DSC04924

Olivier, pourquoi ne pas avoir conservé Mickael Lee ?

C’est toujours triste de voir partir un joueur, que ce soit Lee, Simms ou un autre car c’est un constat d’échec. Lorsque l’on coupe un joueur, c’est qu’il y a eu une erreur de casting, un problème. Ce n’est pas dans nos habitudes de le faire comme cela mais dans l’intérêt général du club nous sommes obligés de prendre des décisions compliquées.
Concernant Lee (qui était venu pour remplacer Darnell Wilson durant sa période d’indisponibilité), cela a été doublement compliqué parce que c’est un bon joueur.
Il faut savoir que, aujourd’hui, le système de pigiste médical n’existe plus, il n’y a que des contrats et nous avons le droit à 16 contrats par saison.
Nous avons donc réfléchi à garder Mickael (Lee) et décaler Darnell (Wilson) au poste 4 mais vu le manque de puissance dans la raquette et vu le manque de talent dans l’équipe nous nous sommes ravisés. Nous avons donc décidé d’essayer de changer pour un vrai joueur intérieur que n’est pas Darnell Wilson. Nous regardons actuellement le marché et allons essayer de se séparer de certains de nos joueurs de la meilleure des façons possibles et voir par la suite les deniers qu’il nous reste pour ne pas mettre le club et Jean-Pierre Desgardin en porte à faux. Tout est serré en terme de budget donc il faut essayer de faire cela le mieux possible.

Le club sort de deux lourdes défaites au Havre et à Cholet, comment vis-tu ce moment un peu compliqué et comment l’expliques-tu ?

Je le vis au même titre que les supporters, que les bénévoles que les salariés et que toutes les personnes qui aiment le S.O.M Boulogne, très très mal ! C’est une situation que l’on a jamais vraiment vécue au SOMB ! Nous avions l’habitude de gagner ! Aujourd’hui, il faut savoir pourquoi nous perdons. Nous avons ciblé quelques points négatifs, à nous de faire en sorte de les gommer et d’amenuiser tout ses points négatifs.

Êtes-vous inquiet pour la suite de la saison ?

Inquiet forcément car la situation n’est pas bonne mais il est hors de questions de lâcher ! Pour autant il ne faut pas mettre le club en péril en demandant l’impossible à Jean-Pierre Desgardin. Chacun doit prendre ses responsabilités, des joueurs jusqu’à nos décideurs. Moi, je prends les miennes et j’assumerai.
Je crois que nos joueurs ne sont pas des gars qui aiment perdre mais ils sont surpassés par le niveau de la première division. Ils ne sont juste parfois pas assez forts pour ce niveau-là, la vérité est là…
La Pro A, c’est le deuxième meilleur championnat européen. Il ne faut pas croire que l’on passe de la Pro B à la Pro A comme ça, en un été. La Pro A est nettement supérieur à la Pro B dans l’intensité, dans l’engagement, dans le physique. Aujourd’hui nous sommes en faillite par rapport à tout ça donc il faut réajuster l’effectif, cela veut dire faire venir de nouveaux joueurs mais, pour cela, il faut se séparer de certains. Je tenais à finir sur la parole de ne rien lâcher et de croire à ce maintien jusqu’au dernier instant.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *